Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE)
Cités et Gouvernements Locaux Unis


Accueil / Actualité / Articles / Budget de l'UE
suivant > < précédent

Convention des Maires

Budget de l'UE - 21.02.2018

Comment la Convention des maires peut-elle soutenir l'UE ?
Cette tribune a été initialement publiée dans Euractiv

Au cours de ses dix années d'existence, la Convention des maires a mobilisé des milliers de collectivités territoriales pour s’engager volontairement à atteindre ou même dépasser les objectifs de l’UE en matière de climat et d'énergie. Afin de mieux intégrer l'initiative dans les politiques européennes, la Convention doit devenir un instrument clé pour le futur budget de l'UE, d’après les dirigeants locaux et régionaux du conseil politique de la Convention des maires.

L'UE est actuellement en train de réfléchir à ses futures priorités, alors que les discussions se poursuivent sur la nature même de l'évolution de l'Union européenne. La redéfinition du budget de l'UE, qui a lieu tous les sept ans, soulève aujourd'hui plus que jamais des questions sur les domaines dans lesquels l'Europe devrait agir et sur la façon dont elle peut atteindre ses objectifs.  

Atteindre une cohésion sociale et territoriale est un pilier fondamental de l'UE, inscrit dans le traité et clé pour la stabilité et le sens même de l'Union européenne. Le budget européen a joué un rôle clé dans la mise en œuvre de cet objectif, à travers les fonds structurels et les fonds de cohésion européen.

La politique de cohésion, concrètement, a permis à de nombreux gouvernements locaux et régionaux dans toute l’UE de développer la richesse et le tissu sociétal de leurs communautés grâce à une croissance verte inclusive, une meilleure qualité de vie et un environnement plus sain.

Grâce aux fonds de cohésion, de nombreuses villes et régions de l'UE ont été en mesure d'accroître et d'accélérer leur action pour lutter contre le changement climatique et accélérer la transition énergétique.

Plus de 9000 gouvernements locaux et régionaux font partie de la Convention des maires, et ils comprennent la valeur ajoutée des fonds européens. Dans la région italienne des Marches, par exemple, les fonds de développement régional ont posé les bases pour la décarbonisation des transports urbains, via la construction de nouveaux centres de transport multimodaux permettant aux citoyens de se déplacer plus efficacement en train, en bus et à vélo.

La ville polonaise de Wroclaw est l'une des centaines de collectivités à travers l'Europe chargées de gérer directement les fonds de développement régional européen, afin de développer et de mettre en œuvre des stratégies de développement durable en partenariat avec toutes les parties prenantes.

Grâce à un financement européen, Wroclaw peut investir dans sa transition vers une économie sobre en carbone en construisant des centrales de cogénération à haute efficacité et en modernisant son réseau ferroviaire.

D'ici 2020, les villes membres de la Convention auront réduit leurs émissions de CO2 de 27%, diminué leur consommation d'énergie d'un cinquième et augmenté leur production énergétique locale de 90%, dépassant ainsi le seuil de 20% fixé par l'Union européenne pour 2020.

Les prévisions montrent également que les municipalités membres de la Convention auront contribué à près d'un tiers de l'objectif de l'UE de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2020. 

Ce jeudi, lors de la cérémonie de la Convention des maires de 2018 au Parlement européen à Bruxelles, nous ferons le point sur les résultats obtenus et commémorerons le 10ème anniversaire de l'initiative.

Mais plus important encore, cette réunion sera l'occasion de réfléchir sur la manière dont le succès de la Convention des maires peut être davantage intégré dans les politiques de l'UE, afin de soutenir l'UE à un point tournant de son histoire. 

La politique budgétaire de l'UE guidera l'orientation future de l'Europe. Atteindre la cohésion sociale et territoriale par le biais de financements européens, non seulement entre les États membres mais aussi à l'intérieur de ceux-ci, est essentielle pour garantir que l'UE demeure l’ancrage de stabilité et un sens d'union pour ses citoyens.

Le modèle multi-niveaux de gouvernance ascendante de l'initiative du Pacte européen, dans lequel les villes européennes, les régions, les États membres et les institutions européennes sont engagées dans un partenariat positif caractérisé par le dialogue, l'intérêt mutuel et la coopération est le cadre qui devrait servir d'outil clé pour le budget de l'UE.

Cet échange entre différents niveaux de gouvernance permet aux villes de la Convention, en tant que niveau de gouvernance le plus proche des citoyens, de sensibiliser les décideurs européens et nationaux aux besoins locaux, et permet d'adapter l'initiative aux attentes des territoires.

Ce modèle de partenariat à plusieurs niveaux devrait inspirer la gouvernance du futur budget européen. Ce faisant, la distribution de financements européens visant à promouvoir la cohésion sociale et territoriale entre et au sein des États membres de l'UE pourrait devenir plus inclusive, coordonnée et efficace, en partant des besoins locaux et en répondant en priorité.

Cela se traduirait également par une appropriation locale et un soutien accru de l'UE, en lui donnant un nouvel élan au projet européen et en renforçant la cohésion entre l'UE et ses citoyens.

Au courant des dix dernières années, la Convention des maires a joué un rôle clé dans la mise en œuvre des objectifs de l'UE en matière de climat et d'énergie. Dans la perspective de soutenir l'UE dans la mise en œuvre des objectifs à long terme des Accords de Paris, les villes de la Convention continueront à s'engager et à accélérer leur action en matière de climat et d'énergie.

Mais pour faire passer l'initiative au niveau supérieur et aider l'UE à atteindre ses objectifs, elle doit devenir un instrument clé du futur budget européen.

Contact


Pierre Vander Auwera
Conseiller – Communication

Email :
Tél. : + 32 2 500 05 41
Skype : pierre_vda
Liste des auteurs 
 
  • Eckart Würzner, maire de Heidelberg;
  • Mercè Conesa i Pagès, Maire de Sant Cugat del Vallés et Présidente de la Province de Barcelone ;
  • Juan Espadas, maire de Séville et porta-parole du CCRE pour le climat ;
  • Daniël Termont, maire de Gand ;
  • Asa Karlsson Björkmaker, maire adjointe de Växjö;
  • Julije Domac, directrice de REGEA, l'Agence de l'énergie du nord-ouest de la Croatie.
Développez vos ventes : conseil marketing Organisation - Audit, conseil, coaching, formation référencement sur Google de site Internet - Audit, conseil, coaching, formation Référencement naturel sur Google, SEO