Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE)
Cités et Gouvernements Locaux Unis


Accueil / Actualité / Articles / Economie circulaire
suivant > < précédent

Gestion des déchets et économie circulaire

Economie circulaire - 10.03.2017

Une économie circulaire au niveau local va main dans la main avec un accès adéquat aux fonds européens
L’économie circulaire et la protection de notre environnement est un sujet qui tient à cœur au président du CCRE Stefano Bonaccini. Alors que l’économie circulaire est une nécessité pour l’avenir de nos villes et nos régions, beaucoup d’entre elles peinent à la financer. Pour cette raison, le président Bonaccini a décidé de prendre la parole au nom des communes et régions d’Europe : nous avons besoin d’un accès adéquat aux fonds de l’UE pour que toutes les collectivités puissent financer la mise en place de l’économie circulaire.  C’est un changement dont nos villes, nos régions, et notre planète ont urgemment besoin.

« Une économie circulaire, dans laquelle la valeur des produits, matériaux et ressources est maintenue aussi longtemps que possible, est essentielle pour développer des sociétés plus durables, faibles en carbone, et efficaces en ressources.

En tant que fournisseurs de services publics et élus locaux et régionaux, nous devons à nos citoyens de protéger leur santé et les villes dans lesquelles ils vivent. Pour réussir, nous devons travailler main dans la main avec tous les acteurs qui sont actifs dans la chaîne, et accéder aux fonds de l’UE.

Les bénéfices apportés par l’économie circulaire sont incontestables. La Commission européenne l’a récemment déclaré : l’économie circulaire créera 180 000 emplois directs et évitera 443 millions de tonnes de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Pour cette raison, au Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), nous partageons l’ambition de l’Union européenne de jouer un rôle moteur dans la transition dans la transition d’une économie linéaire vers une économie circulaire, avec un paquet économie circulaire adopté par la Commission européenne en 2015.

Cette initiative aura un impact direct sur la façon dont les villes et les régions gèrent les déchets, par exemple quand elles établissent des priorités de traitement des déchets (prévention, réutilisation, recyclage, etc.). Nous sommes heureux que le paquet de l’UE reconnaisse le rôle essentiel que nous jouons, par exemple, en adaptant nos politiques aux objectifs de l’UE pour le traitement des déchets, encourageant l’innovation à travers  les marchés publics verts ou le développement de campagnes de sensibilisation pour nos citoyens.

Cela étant, des initiatives locales ambitieuses, particulièrement celles des petites villes, ne peuvent pas réussir sans un accès adéquat aux fonds de l’UE. Ces derniers mois, nous avons défendu un cadre de financement qui permet aux petites villes d’atteindre les objectifs de l’UE. Les fonds d’investissements de l’UE sont très bien, mais ils ne sont pas adaptés aux milliers de villes et de communes aux capacités plus limitées.

Evidemment, les collectivités ne peuvent pas mener seules cette lutte. Il est donc essentiel que le paquet assure un équilibre dans les responsabilités de tous les acteurs impliqués dans la chaîne : les gouvernements locaux, les concepteurs de produits, les extracteurs de ressources, les distributeurs, les citoyens… Il est essentiel aussi que le paquet voie comment ils peuvent contribuer à développer une économie circulaire sur un même pied d’égalité.

Le rôle d’initiatives et de réseaux est fondamental également. Certains des projets et politiques locaux ayant le plus de succès ont lieu grâce aux initiatives européennes, comme la Convention des maires qui mobilise plus de 7 000 villes et régions dans la lutte contre le changement climatique, afin d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Cela démontre l’importance pour nous de travailler main dans la main avec les autres partenaires et de prouver notre rôle de meneur.

Au CCRE, nous nous assurerons que les gouvernements locaux et régionaux soient entièrement soutenus dans leur transition vers une économie circulaire. En fin de compte, les municipalités ouvrent la voie vers une société plus durable pour tous les citoyens.
»

*Stefano Bonaccini, président de la région Emilie-Romagne et président du Conseil des Communes en Régions d’Europe (CCRE)

Contact


Pierre Vander Auwera
Conseiller – Communication

Email :
Tél. : + 32 2 500 05 41
Skype : pierre_vda
Le président du CCRE, Stefano Bonaccini, interviendra lors de la conférence sur l'économie circulaire à Séville le 15 mars. Et si on se retrouvait là-bas ?
 
Développez vos ventes : conseil marketing Organisation - Audit, conseil, coaching, formation référencement sur Google de site Internet - Audit, conseil, coaching, formation Référencement naturel sur Google, SEO